Sucre : 10 raisons pour éliminer la dépendance

Si on devait choisir les pires ingrédients de l’alimentation moderne, le sucre ajouté serait sans doute parmi les trois premiers. Il peut avoir des effets néfastes sur le métabolisme et contribuer à toutes sortes de maladies.

sucre

Voici 10 bonnes raisons d’éviter la consommation de sucre ajouté.

1. Calories vides : le sucre ajouté ne contient pas de nutriments essentiels (et est mauvais pour les dents)

sucre calories videsVous avez probablement entendu ça un million de fois avant mais ça vaut la peine de le répéter.

Les sucres ajoutés (saccharose, fructose, sirop de glucose…) contiennent tout un tas de calories avec ZÉRO nutriments essentiels. C’est pour cette raison qu’on appelle ces calories « calories vides« .

Il n’y a ni protéines, ni acides gras essentiels, ni vitamines ou minéraux dans le sucre, ce n’est que l’énergie pure.

Si nous consommons jusqu’à 10-20% de calories issues du sucre, cela peut devenir un problème majeur et contribuer aux carences nutritives.

Le sucre est également très mauvais pour les dents, car il fournit l’énergie facilement digestible aux mauvaises bactéries dans la bouche.

Résumé : le sucre contient beaucoup de calories, sans nutriments essentiels. Il provoque aussi la carie dentaire en nourrissant les bactéries nocives dans la bouche.

2. Le sucre ajouté contient beaucoup de fructose, qui peut surcharger votre foie

sucre fructoseAfin de comprendre pourquoi le sucre est si mauvais pour notre santé, vous devez savoir de quoi il est fait.

Avant que le sucre ne pénètre dans la circulation sanguine, il est décomposé en deux sucres simples dans l’appareil digestif : le glucose et le fructose.

  • Le glucose se trouve dans toute cellule vivante. Si nous ne l’obtenons pas de l’alimentation, notre corps le produit.
  • Le fructose est différent. Notre corps ne le produit pas en quantité significative et il n’y a pas de vrai besoin physiologique pour ce sucre.

Consommé en grande quantité, le fructose est métabolisé par le foie et transformé en glycogène. Ceci a pour conséquence directe la surcharge du foie qui n’a alors d’autre solution que de transformer le fructose en graisse. Lorsque l’on mange fréquemment de grandes quantités de sucre, ce processus peut conduire à engraisser notre foie et à l’apparition de maladies relativement graves.

Cependant, gardez à l’esprit que tout cela ne concerne pas le fructose issu de la consommation des fruits. Il est en effet quasiment impossible d’avoir un taux de fructose élevé en ne mangeant que des fruits.

Il existe bien entendu des différences métaboliques notables d’un individu à l’autre. Les personnes en bonne santé et actives peuvent tolérer plus de sucre que celles qui sont inactives et consomment un surplus de glucides. Le régime alimentaire occidental est typiquement riche en calories en provenance des glucides.

Résumé : Les personnes ne pratiquant pas une activité sportive régulière et adeptes du régime alimentaire occidental absorbent de grandes quantités de fructose qui sont directement transformées en graisse dans le foie.u

3. La surcharge du foie avec le fructose peut provoquer la stéatose hépatique

sucre le foieLorsque le fructose se transforme en graisse dans le foie, il est ensuite réduit  en particules de cholestérol VLDL (lipoprotéine de très basse densité). Cependant, toutes les graisses ne subissent pas ce même processus de transformation. Une certaine quantité d’entre elles peuvent résister en restant logées dans le foie.

Cela peut conduire à la stéatose hépatique non alcoolique. Cette conséquence médicale qui représente un problème croissant dans les pays occidentaux, est fortement associée aux maladies métaboliques.

Des études montrent que les personnes atteintes de stéatose hépatique consomment jusqu’à 2-3 fois plus de fructose que la moyenne.

Résumé : L’excès de fructose est transformé en graisse, qui peut se loger dans le foie et causer la stéatose hépatique non alcoolique.

4. Le sucre peut provoquer la résistance à l’insuline, un tremplin vers le syndrome métabolique et le diabète

sucre insulineL’insuline est une hormone très importante dans le corps. Elle permet au glucose de pénétrer dans les cellules à partir de la circulation sanguine et commande aux cellules de brûler le glucose au lieu de brûler les graisses.

Avoir trop de glucose dans le sang est hautement toxique. C’est l’une des causes de complications du diabète, au même titre que la cécité.

Une caractéristique du dysfonctionnement métabolique qui est causé par le régime alimentaire occidental, réside dans le fait que l’insuline cesse de fonctionner comme elle le devrait : les cellules lui «résistent».

Ce phénomène est connu sous le nom de « résistance à l’insuline« , et est considéré comme l’un des principaux facteurs de nombreuses maladies y compris le syndrome métabolique, l’obésité, les maladies cardiovasculaires et en particulier le diabète de type II.

De nombreuses études montrent que la consommation de sucre est associée à la résistance à l’insuline, en particulier quand il est consommé en grandes quantités.

Résumé : Une forte consommation de sucre, pourrait provoquer une résistance à l’insuline ce qui peut conduire à de nombreuses maladies.

5. La résistance à l’insuline peut évoluer vers le diabète de type II

sucre diabèteQuand nos cellules deviennent résistantes aux effets de l’insuline, les cellules bêta dans le pancréas commencent à en fabriquer de plus en plus. Ceci est crucial, car la glycémie (taux de sucre dans le sang) chroniquement élevée peut causer de graves dommages.

Comme la résistance à l’insuline devient progressivement plus importante, le pancréas ne peut plus faire face à la demande de produire suffisamment d’insuline pour maintenir les niveaux de sucre dans le sang suffisamment bas. À ce stade, la glycémie monte en flèche et un diagnostic de diabète de type II peut être fait.

Étant donné que le sucre peut provoquer une résistance à l’insuline, il n’est pas surprenant de constater que les personnes qui boivent beaucoup de boissons sucrées (gazeuses ou autres) ont un risque jusqu’à 80% plus élevé de développer le diabète de type II.

Résumé : en raison des effets néfastes de sucre sur la fonction de l’insuline, il est l’un des principaux facteurs à l’origine du diabète de type II.

6. Le sucre peut causer le cancer

sucre cancerLe cancer, l’une des principales causes de décès dans le monde, se caractérise par une croissance et multiplication incontrôlée et des cellules. L’insuline est l’une des hormones clés dans la régulation de ce genre de croissance. Pour cette raison, de nombreux scientifiques pensent qu’avoir des niveaux d’insuline élevés en permanence peut contribuer au cancer.

En outre, les problèmes métaboliques liés à la consommation de sucre sont un facteur connu de l’inflammation, une autre cause possible de cancer. Plusieurs études montrent que les personnes qui consomment beaucoup de sucre ont un risque plus élevé d’avoir un cancer.

Résumé : Il y a des preuves considérables que le sucre, en raison de ses effets néfastes sur le métabolisme, peut contribuer au cancer.

7. En raison de ses effets sur les hormones et le cerveau, le sucre peut causer le surpoids

sucre surpoidsDe part leur différent apport nutritionnel, les aliments impactent différemment le cerveau et les hormones qui contrôlent le métabolisme.

Des études montrent que le fructose n’a pas le même effet sur la satiété que le glucose par exemple. Lors d’une étude, des volontaires buvaient soit un verre de boisson sucrée au fructose soit sucrée au glucose. Ceux qui ont consommé du fructose avaient beaucoup moins d’activité dans les centres de la satiété du cerveau et ressentaient plus la faim.

Comme les calories provenant du sucre ajouté ne sont pas aussi gratifiantes, cela peut se traduire par une augmentation de l’apport calorique au fil du temps.

Résumé : le fructose n’apporte pas autant de satiété dans le cerveau que le glucose.

8. Parce qu’il provoque une libération massive de dopamine dans le cerveau, le sucre est très addictif

sucre dopamineLe sucre peut être addictif pour beaucoup de personnes. Comme les drogues récréatives, le sucre provoque une libération de dopamine dans le centre de récompense du cerveau.

L’inconvénient avec le sucre et autres malbouffes est qu’ils peuvent provoquer une libération massive de dopamine, beaucoup plus importante que celle provoquée par les aliments naturels. Pour cette raison, les personnes qui ont une prédisposition à la dépendance peuvent devenir fortement dépendants aux sucres.

Le message « à consommer avec modération » est peut-être mal adapté aux personnes qui sont accros à la malbouffe, parce que la seule chose qui fonctionne pour la véritable toxicomanie est l’abstinence.

Résumé : Parce que le sucre provoque une forte libération de dopamine dans le cerveau, il peut causer une dépendance chez un grand nombre de personnes.

9. Le sucre est contribue à l’obésité chez les enfants et adultes

sucre obésitéLa manière dont le sucre affecte les hormones et le cerveau crée les conditions idéales pour l’obésité. Sa consommation conduit à une diminution de la satiété et peut conduire les gens dépendants à la perte du contrôle de leur consommation.

Sans surprise, les personnes qui consomment le plus de sucre sont de loin les plus susceptibles de finir en surpoids ou obèses. Cela vaut pour toutes les tranches d’âge.

De nombreuses études ont examiné le lien entre la consommation de sucre et de l’obésité et ont trouvé une forte association statistique. Le lien est particulièrement fort chez les enfants, pour lesquels une portion quotidienne de boissons sucrées est associée à 60% de risque accru d’obésité !

Une des choses les plus importantes que vous pouvez faire si vous avez besoin de perdre du poids, est de réduire significativement la consommation de sucre.

Résumé : En raison des effets du sucre sur les hormones et le cerveau, le sucre augmente considérablement le risque de surpoids ou obésité.

10. Ce n’est pas le gras mais le SUCRE qui augmente le taux de cholestérol et provoque les maladies du cœur

sucre cholestérolPendant de nombreuses décennies, nous avons blâmé les graisses saturées pour les maladies cardio-vasculaires, la cause n°1 des décès dans le monde. Cependant, de nouvelles études montrent que les graisses saturées sont inoffensives.

L’évidence montre que le sucre, et non pas la graisse, peut être l’un des principaux moteurs des maladies du cœur par les effets nocifs du fructose sur le métabolisme.

Une autre étude montre également que de grandes quantités de fructose peuvent augmenter les triglycérides, LDL denses et LDL oxydés (très mauvais), augmenter la glycémie et les niveaux d’insuline dans le sang et augmenter l’obésité abdominale, en aussi peu que 10 semaines. Ce sont les principaux facteurs de risque de maladies cardiaques.

Sans surprise, de nombreuses études observationnelles ont trouvé une forte association statistique entre la consommation de sucre et le risque de maladies cardiaques.

Message à retenir

Pour les personnes qui ne peuvent pas le tolérer, le sucre ajouté est incroyablement néfaste et les calories vides ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Auteur: Charlotte Blanchet

Charlotte Blanchet est une naturopathe, amoureuse de la nature en général. Sans cesse à la recherche d'un petit plus pour rendre notre quotidien plus agréable.