Pourquoi il faut manger lentement ?

Bien plus qu’un simple acte mécanique de « mâchouillement », la mastication est un processus essentiel à l’organisme pour bien des raisons. L’une d’entre elles est bien évidemment son rôle primordial dans la digestion puisqu’elle en représente la première étape.

manger lentement

Qu’est-ce la mastication ?

Définition de la mastication

La mastication est l’action de miction par les dents, avec l’intervention des mâchoires et de la langue, sur les aliments dans le but de les réduire et de faciliter leur absorption par l’organisme.

Une fois réduits par les dents, les aliments sont imbibés de salive dont les enzymes vont permettre de distinguer chaque nutriment que contiennent les aliments ingérés. Ce processus de mastication, en ramollissant les aliments, va permettre la constitution d’un bol alimentaire, composés des nutriments, pouvant alors être absorbé par le corps.

La mastication joue un rôle crucial pour notre bonne santé grâce à cet apport de nutriments. En effet, en perdant de son efficacité, notamment lors du vieillissement, la mastication de certains aliments, en particulier la viande, devient difficile voire impossible. Les protéines, nutriments nécessaires à notre santé, ne sont absorbés qu’en moindre quantité, d’où l’apparition de carences.

La mastication : un rôle primordial dans la digestion

La digestion débute par la mastication, en réduisant les aliments qui ne pourraient être ingérés dans leur forme initiale par les intestins et l’estomac. La forme réduite des nutriments produits par cette transformation chimique, est nécessaire à leur absorption par le corps, d’où l’amélioration de la digestion.

Manger lentement : Les bienfaits sur notre organisme

manger lentement les dents

Si la mastication joue un rôle important pour la digestion, ce processus a bien d’autres actions bénéfiques sur l’organisme.

Protection des dents et de la mâchoire

Ce processus joue un rôle protecteur pour les mâchoires et les dents.

En effet, en sollicitant intensément la mâchoire, la mastication garantit un renforcement de ces muscles ainsi que des gencives et donc des dents. De plus, grâce à la production en grande quantité de salive durant ce phénomène, les dents se voient lavées de toutes bactéries, grâce à l’évacuation des morceaux d’aliments vers le tube digestif. La mastication permet alors un renforcement et un nettoyage efficace de la bouche.

Un travail des muscles de la mâchoire… et de tout le visage

En plus de muscler efficacement votre mâchoire, la mastication entraîne une sorte de « gym faciale » en faisant travailler l’ensemble du visage. Elle fait alors participer les muscles des joues, les pommettes, le menton, les tempes, etc. Cette stimulation fréquente va ainsi retarder l’apparition des rides, notamment la « ride du lion ».

La mastication serait donc un véritable geste beauté !

Eviter les problèmes intestinaux

En facilitant la digestion, la mastication joue un rôle de protection des intestins qui reçoivent alors des aliments réduits au minimum. Ceux-ci vont donc glisser le long du tube digestif et intégrer les intestins sans encombre, ce qui ne serait pas le cas si les intestins gardaient leur aspect compact. Grâce à cette digestion efficace, les risques de problèmes intestinaux, notamment de ballonnement et de syndrome d’intestin irritable, sont donc fortement réduits.

Le régime par la mastication

manger lentement régime

Le rôle de la mastication dans la perte de poids

En plus de garantir un bon fonctionnement de l’appareil digestif, la mastication peut avoir un impact sur le maintien, voire la perte de poids. En effet, s’il est bien connu que la sensation de satiété apparaît environ 20 minutes après le début d’un repas, la mastication lente va permettre d’ingérer moins d’aliments et donc de diminuer l’apport calorique par repas.

Pour faciliter cette perte de poids, il vous faut bien évidemment « écouter » votre corps et cette sensation de satiété et diminuer les quantités de votre prise alimentaire.

Etudes à l’appui

Face à l’hypothèse d’un « régime mastication », quelques études ont été développées pour démontrer l’impact de ce processus sur la perte de poids. L’une d’entre elle, menée par Marie-Agnès Peyron pour l’Institut National de la Recherche Agronomique, démontre que des sujets ayant été amenés à mastiquer longuement des aliments sans pour autant les ingérer sont repartis avec une sensation de satiété, bien qu’ils les aient recrachés.

Une autre étude, conduite par le Dr Cassady de l’Université d’Indianapolis, a montré que des participants qui mastiquaient la même quantité d’aliments 40 fois avaient moins la sensation de faim que ceux qui ne les avaient mastiquaient que 15 fois, comme cela leur était demandé en amont.

Au vu des nombreux bienfaits de la mastication pour l’organisme, il est primordial de ne pas négliger cette étape de votre repas. Évitez de consommer trop régulièrement des aliments mous et privilégiez ainsi les aliments qui incitent à manger lentement et entraînent vos mâchoires pour garantir leur efficacité sur la durée.

Auteur: Charlotte Blanchet

Charlotte Blanchet est une naturopathe, amoureuse de la nature en général. Sans cesse à la recherche d'un petit plus pour rendre notre quotidien plus agréable.