7 signes de l’intolérance au gluten

Le gluten est un ensemble de protéines (principalement la gliadine et la gluténine) qui composent un certain nombre de céréales telles que le seigle, le blé, l’avoine ou encore l’orge. Comme il se trouve dans de nombreux produits à base de céréales et fait partie intégrante de notre alimentation, il n’est pas rare de voir apparaître des symptômes directement liés à son ingestion causés par une intolérance au gluten, également nommé maladie cœliaque.

Qu’est-ce que l’intolérance au gluten ?

intolérance au gluten

La maladie cœliaque est une inflammation de l’intestin, causée par l’ingestion de gluten, liée à une production d’anticorps contre les protéines de gluten, d’où la fragilisation de l’intestin. Les parois de l’intestin, fragilisées, deviennent alors perméables aux protéines du gluten qui pénètrent l’organisme de façon durable.

De plus, les cellules intestinales fragilisées n’absorbent plus correctement les vitamines et nutriments nécessaires au fonctionnement normal de l’organisme.

Le diagnostic de l’intolérance au gluten

7 signes de l’intolérance au gluten :

  1. Il existe des dizaines de symptômes signes d’une intolérance au gluten. Parmi les signes les plus courants, on note en premier lieu une importante fatigue et un manque d’énergie dans les activités quotidiennes.
  2. Sont également associés des signes physiques tels qu’un teint pâle, un gonflement de l’abdomen ou des joues ainsi qu’une mauvaise haleine.
  3. Chez les intolérants au gluten, on peut également voir apparaître une perte de poids importante, voire une anorexie et un arrêt de la croissance chez les nourrissons, bien souvent associées à des vomissements.
  4. D’un point de vue comportemental, il n’est pas rare d’observer des modifications de l’humeur à type de dépression, d’irritabilité, de nervosité et de perte de confiance en soi.
  5. Parmi les signes associés à la maladie cœliaque, on relève également des carences en fer, voire une anémie, des carences en calcium, des déficits en magnésium et en vitamines B12.
  6. On peut également voir apparaître une ostéoporose, autrement dit une fragilisation importante des os, étroitement liée aux déficits en calcium cités ci-dessus.
  7. Enfin, parmi les symptômes les plus contraignants de l’intolérance au gluten, les patients qui en sont atteints décrivent des perturbations intestinales à type de diarrhées, de crampes abdominales, voire même une fragilisation durable de l’intestin si le diagnostic se fait tardivement.

Quelles sont les difficultés du diagnostic ?

Gluten diagnostic

Si les symptômes de l’intolérance au gluten sont nombreux, le diagnostic n’en est pas pour autant facilité devant leur multiplicité. En effet, lors de la consultation auprès d’un médecin spécialisé, celui-ci ne ferait peut-être pas naturellement le lien entre ces différents signes, notamment lorsque les symptômes restent légers. De plus, le diagnostic est rendu davantage difficile si les personnes suspectées d’une intolérance au gluten sont sous régime sans gluten. En effet, avec un tel régime, les signes de la maladie sont estompés et freinent son diagnostic, notamment lors de l’absence de symptômes digestifs.

Pour confirmer le diagnostic, ces signes extérieurs ne suffisent pas et il faudra recourir à des examens plus précis. Une prise de sang devrait ainsi permettre de mettre en évidence la présence d’anticorps IgA anti-transglutaminase qui signent la maladie cœliaque. Néanmoins, pour un diagnostic définitif, il faudra recourir à une biopsie intestinale qui devrait révéler des anomalies de la muqueuse de l’intestin grêle.

Les complications éventuelles de l’intolérance au gluten

Le diagnostic de la maladie cœliaque doit être fait avec précaution, afin d’éviter de soumettre des personnes qui ne seraient pas intolérantes au gluten à un régime restrictif à vie. Ce régime s’avère nécessaire lorsque le diagnostic est certain, afin d’éviter toute complication.

Sans complications particulières, il se peut que les signes persistent malgré la mise en place d’un régime sans gluten. Néanmoins, ce régime doit être poursuivi puisque l’ingestion de gluten chez les intolérants à ces protéines est un facteur de risque de survenu de lymphomes dans le tube digestif, voire de cancers de l’intestin grêle.

Comment réagir face à l’intolérance au gluten

Alimentation sans gluten

Adopter une alimentation adaptée.

Une fois le diagnostic de maladie cœliaque posé, il est primordial d’adopter un régime sans gluten, autrement dit sans aliments à base de farine de blé, de seigle, d’avoine, etc. En cas de suspicion d’intolérance au gluten, vous pouvez entamer ce type de régime, mais de façon transitoire afin d’observer s’il y a diminution des symptômes.

Le régime sans gluten n’est, dans un premier temps, pas définitif. Il permet de mettre vos intestins au repos durant quelques mois, avant de pouvoir réexaminer avec votre médecin sa poursuite ou non. Il peut ensuite vous être proposé de réintroduire peu à peu les aliments à base de gluten, de sorte à voir si les symptômes réapparaissent.

Si le régime sans gluten doit durer dans le temps, il vous faut remplacer vos aliments habituels par des substituts autorisés tels que le riz, le maïs, le quinoa ou encore les pommes de terre.

Quelles différences avec la sensibilité au gluten ?

Le diagnostic d’intolérance au gluten est complexe, celui de la sensibilité au gluten l’est d’autant plus que les signes d’intolérance sont présents, mais face auxquels les examens visant à poser le diagnostic de maladie cœliaque sont négatifs. De nombreuses études sont actuellement en cours pour connaître les répercussions de l’organisme de cette sensibilité, notamment sur les intestins, et en connaître les conséquences sur le long terme.

L’intolérance au gluten toucherait environ 1% de la population mondiale. Si les signes peuvent paraître dérisoires dans un premier temps, le diagnostic de la maladie cœliaque n’est pas à prendre à légère face aux dangers qu’elle représente pour votre santé.

Auteur: Charlotte Blanchet

Charlotte Blanchet est une naturopathe, amoureuse de la nature en général. Sans cesse à la recherche d'un petit plus pour rendre notre quotidien plus agréable.